Image
Top
Navigation

 

Julie Andrée T. explore, entre autres, la perte d’identité, s’éloignant déjà des codes de la performance pour privilégier la dimension graphique de l’œuvre. Mais c’est avec Not Waterproof / L’érosion d’un corps erroné et Rouge, présentées au Festival TransAmériques en 2009, qu’elle touche à l’objet scénique qu’elle recherche vraiment  : une installation-spectacle résultant d’un parfait amalgame de matières graphiques (corps, peinture, accessoires, costumes, lumières…) et sonores. Considéré comme un objet, le corps y est souvent mis à rude épreuve.

Visionner sur La fabrique culturelle, Julie-Andrée T. dans un monde post –  une entrevue post-punk

http://www.fta.qc.ca/fr/spectacles/2012/nature-morte

http://www.telerama.fr/scenes/julie-andree-t-du-sport-a-la-performance-scenique,58080.php